Forum des conducteurs de chien de sang
Bienvenue sur le Forum
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

protection  sang  

Derniers sujets
» Périodes creusent
Mar 21 Nov - 12:28 par fafa33

» la saison démarre moyennement
Dim 19 Nov - 11:54 par fafa33

» Remix petit Moment recherche
Dim 5 Nov - 20:39 par Laure

» Quand les astres s'alignent
Dim 5 Nov - 14:33 par Laure

» Retour dans les Baccharris
Mar 31 Oct - 21:21 par Laure

» Les Teckels
Sam 28 Oct - 16:14 par fafa33

» chien de chasse n°10
Jeu 26 Oct - 19:48 par fafa33

» Une page se tourne
Jeu 19 Oct - 20:52 par Laure

» Premiere !
Mer 18 Oct - 19:09 par fafa33

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Les posteurs les plus actifs de la semaine
fafa33
 
PIERRE12
 


Epreuve éprouvante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Epreuve éprouvante

Message par PIERRE12 le Mar 25 Juil - 11:58

LAGUIOLE 23/07/2017 – RSMR/40
 
Le jour est arrivé, celui de l’épreuve qui n’est pas nécessaire. Jäger est siglé, depuis un an jour pour jour, aujourd’hui ce n’est que pour le plaisir. Nous jouons à domicile. Je me suis inscrit parce que ce sont les conducteurs aveyronnais qui organisent l’épreuve et que j’avais à passer deux jours sur place de toute façon.
Le Samedi et ce Dimanche matin n’ont pas été généreux pour les autres candidats, nous en sommes à 12 pistes et 8 échecs. Philippe est passé avant le repas avec Mirza : ce fut dur mais ils ont fini. Je sais ce que vaut ce couple : à priori la voie n’est pas des meilleures ce week-end.
Il est plus de 15 heures et Danièle, la présidente du Jury, va me donner notre piste, tracée par les copains du GARS (Groupement Aveyronnais de Recherche au Sang) quelques 50 heures plus tôt. Mon chien vient de passer la grande partie des 30 dernières heures dans sa caisse dans la voiture, il est tendu.
Un baron célèbre a dit que l’important c’est de participer. Certes, mais on ne se prépare pas pour échouer. Nous avons travaillé consciencieusement, je sais que mon chien est au niveau, et si nous sommes là aujourd’hui c’est justement pour le montrer.
Tout cela pour dire que la pression monte.

C’est parti, je donne l’Anschuss à Jäger. Pour la première fois de sa vie, il tourne en rond, revient au poil, ne part pas. Il fait encore un tour avant prendre son parti : il ne doit pas rester grand-chose au sol. Cette sensation des premiers mètres va se vérifier sur toute la longueur de l’épreuve. Sur l’ensemble peut être qu’une longueur de 100 mètres sera réalisée d’une traite, surement pas plus.
Cette faible voie a rendu mon chien sensible à la conduite, ce coup-ci il a besoin d’aide. Il va falloir que je sois à la hauteur de mon binôme. Ce fût la pensée présomptueuse du jour et c’est ainsi qu’au moins l’un des deux rappels est de ma faute, moi seul. Deux coups de nez à droite, au vent, manifestement sur du frais, j’annonce. Clin d’œil de Danièle : les juges ont vu la bête (j’ignore toujours laquelle mais on m’a dit qu’il était beau), je suis bon. Trois mètres plus loin, coup de nez haut à gauche, j’envoie un discret roulé sur la longe et mon chien continue sur la courbe de niveau … laissant à gauche l’équerre qu’il a marquée au mètre près. Rappel, compris, mea culpa.
Sur la longueur suivant cette équerre nous avons progressé dans le dortoir du secteur. Jäger avance par à-coups, péniblement, mais avance jusqu’à une clairière. Dans la clairière défaut absolu, rien, il faut faire les avants à deux reprises pour retrouver l’axe de la piste. Ce passage est toujours jonché de couchettes, à ce moment le chien semble s’y intéresser bien plus. Il me marque une couchette, puis un crottier, et enfin une autre couchette. Je gronde mon chien au moment où il fait bouger du museau les poils de la première reposée. Compris, maintenant je vais me taire aussi.
La progression continue, difficile, puis un rappel sur une petite prise d’angle, à un moment ou le chien était perdu, sans que je puisse l’aider. Ni lui ni moi n’avons procédé suffisamment tôt à la manœuvre, tentant d’exploiter une courbe de niveau plausible.
Avant d’arriver à la dernière équerre, cela doit déjà faire près d’une heure que nous sommes sur cette piste, j’ai encore droit à un grand moment de solitude. Sur un petit coteau en dévers, dans un bois bien clair, Jäger mis en défaut va arrêter de chasser. Plus rien : plus un pas, les yeux en l’air, 10 centimètres de langue dehors. Il a soif et je n’ai pas d’eau ; pas besoin nous avons TOUJOURS fini en moins de 45 minutes. Je ne peux rien faire et il en a marre. Le temps de faire ce constat, de tenter d’encourager mon chien, de prévenir les juges que je repars à la dernière reposée 50 mètres derrière, y aller, cela fait 2 ou 3 bonnes minutes qu’il a arrêté de pister.
Je le remets à la reposée et, sans grand optimisme, lui demande le rouge. Que va-t-il faire ? Avec un cœur gros comme ça il repart, dépasse ce défaut pour trouver la dernière équerre. Ouf ! Nous continuons poussivement vers ce qui est la dernière ligne droite. Ce sera le supplice du conducteur.
Nous arrivons sur une cassure entre le plateau sur lequel nous évoluons depuis un moment et la pente qui pourrait nous ramener vers le niveau du départ, et donc de l’arrivée. Sur cette crête mon chien prend de haut nez le vent qui remonte la pente et prend un bel arrêt de Münsterlander. Belle image, mais avec ce que l’on a déjà traversé, c’est le coup de grâce. Je fais signe aux juges et suiveurs de s’arrêter, j’ai besoin de réfléchir.
L’arrivée, la peau, est nécessairement au bas de cette pente près du chemin. Le vent vient de là. Dans les feuilles on devine quelques pas dans cette direction. Nous sommes arrivés, nous avons trouvé. Le problème c’est que le chien est à l’arrêt.
Je m’en ouvre à Danièle qui vient aux nouvelles : soit c’est un second frais, soit nous sommes arrivés ce qui est le plus probable à mon sens. Mais le seul moyen d’en avoir la certitude c’est que mon chien remette le nez au sol et nous y emmène. Elle en convient : ce serait effectivement plus propre comme façon de finir.
Je n’ai aucune idée de la manière de m’y prendre pour ce faire, mais cela je l’ai gardé pour moi.
Il fallait avancer, ces 150 derniers mètres il nous aura fallu plus de dix minutes pour les parcourir. A  ce moment les esprits de tous mes setters sont venus à  notre aide. J’ai fait ce que je sais faire : à défaut d’un pistage convaincant cela a plutôt ressemblé à une succession d’arrêts sur émanation directe et de coulés le nez sur un sol qui ne devait pas sentir grand-chose. Beau travail sur des perdreaux en plaine, mais ici et aujourd’hui …
Dix minutes à voir briller le toit de deux voitures, sans pouvoir avancer plus vite que le chien. Dix minutes à craindre le dernier et fatal rappel. Dix minutes pour trouver une peau que Jäger serait allé chercher et m’aurait rapportée en une minute si je lui avais enlevé la botte et ordonné « Apporte ». Non pas dix minutes mais un siècle.
Je le confesse : à  partir d’ici mes souvenirs ne sont plus fiables. Les seules choses que je puisse écrire avec certitude c’est que Jäger a tenu la peau dans sa gueule et que j’ai eu les yeux humides.
J’ai entendu un instructeur de la Légion dire que pour craindre l’Enfer il faut l’avoir visité. C’est sans doute exagéré dans notre cas, mais aujourd’hui le diable nous a ouvert son antichambre.
avatar
PIERRE12

Messages : 79
Date d'inscription : 16/05/2017
Localisation : AVEYRON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epreuve éprouvante

Message par diduss19 le Mer 26 Juil - 11:22

Beau récit nous avons presque vécu ton épreuve en direct,le stress en moins ,quoique!
Bravo à cet honorable binôme et à ce fameux Munsterlander
Felicitations

diduss19

Messages : 27
Date d'inscription : 18/05/2017
Localisation : Correze

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epreuve éprouvante

Message par fafa33 le Mer 26 Juil - 19:11

super récit merci Very Happy
avatar
fafa33

Messages : 142
Date d'inscription : 09/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epreuve éprouvante

Message par PIERRE12 le Mer 26 Juil - 20:56

Ne dîtes pas merci, cette piste m'a vraiment secoué. J'ai eu besoin de mettre tout cela à plat.
Mon chien et moi ne sommes pas revenus indemnes de cette épreuve, j’espère en mieux.
Par contre l’honnêteté me commande de préciser que mon copain et moi finissons la 40h en troisième prix (57 pour lui et 67 pour moi) et que la dernière concurrente et son jeune teckel poil dur ont réussi à sortir un premier prix à 92 points.  Vu les conditions nous nous étions déjà heureux d'arriver au bout ...
avatar
PIERRE12

Messages : 79
Date d'inscription : 16/05/2017
Localisation : AVEYRON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epreuve éprouvante

Message par Laure le Jeu 27 Juil - 14:47

bravo et surtout merci pour ce récit on s'y croit vraiment même mes yeux piquaient à la fin .
Question quand tu travailles avec ton chien au naturel tu travailles en longe ou en libre ?

_________________

La recherche n'est pas un acte de chasse ,  il en est l'aboutissement.
avatar
Laure
Admin

Messages : 141
Date d'inscription : 15/04/2017
Age : 65
Localisation : Rambouillet

http://chiens-de-sang.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epreuve éprouvante

Message par PIERRE12 le Jeu 27 Juil - 15:05

Pour répondre à ta question Laure, jusqu'à maintenant j'ai essayé de travailler au maximum en longe, dans la limite de ce que les biotopes du sud autorisent.

Plusieurs raisons à cela :
- aider le chien à bien faire la différence entre le pistage et tout le reste,
- me former moi, en longe on voit mieux ce que le chien fait, on peut aller voir ce sur quoi il a insisté.

Toutefois Jäger m'a déjà montré, en traquant, qu'il est capable d'arrêter de broussailler pour se consacrer à la voie d'un blessé. Il l'a déjà fait plusieurs fois, de son propre chef sans que je n'intervienne.

Aussi j'avais pris la décision en fin de saison dernière de le maintenir en longe jusqu'à cette épreuve, puis de tenter de lui laisser plus de liberté. Nous verrons selon les conditions. scratch
avatar
PIERRE12

Messages : 79
Date d'inscription : 16/05/2017
Localisation : AVEYRON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epreuve éprouvante

Message par Laure le Ven 28 Juil - 14:12

ton cas est intéressant , si je te suis bien ton chien chasse en plus de faire de la recherche?

_________________

La recherche n'est pas un acte de chasse ,  il en est l'aboutissement.
avatar
Laure
Admin

Messages : 141
Date d'inscription : 15/04/2017
Age : 65
Localisation : Rambouillet

http://chiens-de-sang.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epreuve éprouvante

Message par PIERRE12 le Ven 28 Juil - 14:18

Wink

avatar
PIERRE12

Messages : 79
Date d'inscription : 16/05/2017
Localisation : AVEYRON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epreuve éprouvante

Message par Reineke le Dim 30 Juil - 12:02

Un magnifique récit plein d'humanité…
Cela me rappelle quelques choses, il y a longtemps, bien trop longtemps Very Happy
avatar
Reineke

Messages : 70
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 70
Localisation : Alsace-Moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epreuve éprouvante

Message par mismette le Dim 20 Aoû - 14:07

belle expérience malgré la difficulté! bravo au binôme!!

mismette

Messages : 41
Date d'inscription : 20/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epreuve éprouvante

Message par JACQUET le Dim 20 Aoû - 22:02

avatar
JACQUET

Messages : 40
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 69
Localisation : givors 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epreuve éprouvante

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum