Forum des conducteurs de chien de sang
Bienvenue sur le Forum
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

sang  protection  

Derniers sujets
» Périodes creusent
Mar 21 Nov - 12:28 par fafa33

» la saison démarre moyennement
Dim 19 Nov - 11:54 par fafa33

» Remix petit Moment recherche
Dim 5 Nov - 20:39 par Laure

» Quand les astres s'alignent
Dim 5 Nov - 14:33 par Laure

» Retour dans les Baccharris
Mar 31 Oct - 21:21 par Laure

» Les Teckels
Sam 28 Oct - 16:14 par fafa33

» chien de chasse n°10
Jeu 26 Oct - 19:48 par fafa33

» Une page se tourne
Jeu 19 Oct - 20:52 par Laure

» Premiere !
Mer 18 Oct - 19:09 par fafa33

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Les posteurs les plus actifs de la semaine
fafa33
 
PIERRE12
 


Former un chien de sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Former un chien de sang

Message par Laure le Mar 25 Avr - 22:02

L’apprentissage du chien de sang.


Ce qui suit est une approche résultant de mon expérience  , je ne prétends pas avoir la science infuse en ce domaine, je rapporte ici ce que j'ai appris et appliqué en participant au stage UNUCR ou  ARGGB 
il va de soi qu'il ne suffit pas d'appliquer strictement une méthode pour obtenir un chien de sang, c'est un travail bien plus complexe , l'apprentissage se faisant  à deux, chien et conducteur.
La difficulté majeure étant de parler le même langage que  notre chien et ça aucune méthode ne nous l'apprend, cela s'acquiert  au fil du temps.


J'invite vivement les conducteurs du forum à venir enrichir ce sujet de leur expérience en ce domaine.



En quoi cela consiste ?


Cela consiste à reproduire en quelque  sorte le chemin de fuite suivi par un animal blessé.
On sait que lorsqu’ils ne sont pas poussés par les chiens ou les chasseurs, les animaux blessés à la chasse, se couchent le plus souvent à moins d’un Km du lieu où ils ont été touchés.
Pour se donner le maximum de chance de les retrouver vivant sou morts, il est judicieux de ne pas y aller trop à chaud, de manière précisément à leur laisser le temps de trouver 
une place où se remiser, et de manière à ce que la voie soit devenue  froide.

Pour l’apprentissage du chien de sang, on utilise du sang , des pieds   et ( ou ) de la peau d’un animal blessé en prenant bien soin de ne pas faire de mélange, pieds ,sang et peau du même animal.
On conseille d’utiliser du sanglier, (ou du cerf ) en évitant le chevreuil  que tous les chiens de nature aiment à cause de son « gout sucré »


A partir de quand lui apprendre ?


Concernant l’éducation du chien en général, il est admis que tout ce qui est appris avant 6 mois est acquis, pour l’apprentissage du chien de sang , la règle reste la même .
Bien entendu il faudra plus de six mois pour former un chien de sang, c'est un travail d'une année au moins pour passer le brevet , pour autant le chien et le conducteur continueront d'apprendre  pendant quelques années.

Le jeune chien de sang sera donc  éduqué le plus tôt possible, dès ses 2 mois et même avant avec sa mère, il sera mis en présence d’une peau ou de patte  de sanglier de préférence, 
histoire de l’imprégner de l’odeur et l’inciter à porter de l’intérêt aux animaux des futures recherches.
Dès son arrivée à la maison il est important de faire découvrir  la peau au  chiot, un simple bout de peau accroché à un fil suspendu à un bâton agité devant le chien, 
pour le faire jouer avec, ce sera son premier contact, il pourra chercher à l’attraper, sauter dessus, jouer avec.

L’apprentissage  sur le terrain :

Pour fabriquer une piste , il faut essayer de coller à ce qui se passe en réel, donc on créé un anschuss, (endroit où l’animal a été blessé) en posant au sol  des poils, quelques gouttes de sang, 
ou un petit bout de venaison etc… puis l’on trace la piste en traînant la peau ( quand le chien est petit) , en tamponnant au sang ou en marchant avec les semelles munies de pieds de sanglier. 

Quand l’apprentissage sera bien avancé, on compliquera les pistes en ajoutant des angles droits, des passages délicats, on simulera des reposées, avec un peu de sang ou de poils  au sol.
Bien entendu   la fin de piste sera représentée par la récompense, la peau , le pied, la tête, etc … de l’animal qui aura servi à tracer. 

On fait  attention à ne pas trop laisser son odeur sur la piste, en  utilisant   des gants pour manipuler peau et poils et en portant  des bottes en caoutchouc, ou mieux en faisant  poser  les pistes par une tierce personne.
On balise avec précisions les pistes, en général avec du PQ, qu'on pose assez haut pour le voir de loin et pour que le chien ne le remarque pas , (encore que là , je ne sois pas convaincu que le chien s'y intéresse!)
ne pas hésiter à en mettre  trop, c’est le seul moyen qu’on a au début  de se repérer  et pouvoir corriger le chien dès qu'il est en défaut, après avec l'habitude on apprendra à "lire son chien"

Les premières pistes  artificielles, doivent être ludiques et simples, la peau sera  traînée, sur quelques mètres (30/100m) en ligne droite , la piste relevée peu de temps après (20mn / 60 mn ) pour les premières fois.
Pour motiver le chien on peut disposer des croquettes le long du parcours  en suivant l’odeur de la peau il trouve les croquettes (ou de petit bout de viande)   pour lui c’est le petit plus.
Au début faire de courtes séances plusieurs fois la semaine, si tout se passe bien on allonge la distance, une semaine et le temps de pose la semaine suivante si et seulement si le chien a bien accepté l'allongement de la distance.
Par principe on n'allonge pas le temps de pose tant que la distance n'est pas acquise de manière à ne pas décourager le chien

Trainer la peau au début c’est bien, mais l’idéal est de passer rapidement au travail avec des semelles traceuses, ou au sang  tout en traînant la peau au tout début.

Les Méthodes

Première méthode : avec les semelles traceuses

On fixe des pieds de sanglier sur les semelles traceuses, et on traine la peau  en la levant de temps en  temps, au fil  des entrainements la peau  est de plus en plus levée de 
sorte que  le chien ne travaille plus que sur le pied de sanglier. 

Seconde méthode : avec du sang

Le sang de sanglier   est tamponné au sol  à chaque pas avec un bâton muni d’une éponge, puis la peau traînée et levée par intermittence,  de la même manière au fil du temps on supprime la peau pour ne laisser que le sang. 

La distance et le temps de pose seront allongés petit à petit,  en ne modifiant qu’un facteur à la fois comme précisé plus haut  il est impératif d’allonger d’abord la distance, ensuite le temps de pose.
Pour arriver en une année d’apprentissage  à peu près,  tout dépend de l’évolution du chien, à travailler à la semelle ou au sang sur des pistes de 1000 à 1200 m qui auront posées 24h  (et jusqu’à 48h.)


Les difficultés des pistes.


De simples lignes droites au début, les pistes se compliqueront au fur et à mesure de l’évolution du chien, pour ressembler le plus possible à ce que le chien trouvera au naturel. 

Dans ce but il ne faut pas hésiter à poser dans  des zones sales, humides, traverser des ruisseaux, longer des routes , passer des prairies, mais aussi faire des retours arrières, passer au milieu de couches de chevreuil, 
ou  des fouilles de sanglier, et faire des pistes par tous les temps, pluie, neige, vent , quand ça gèle mais aussi quand il fait chaud, car les odeurs ne se développent pas de la même manière selon la météo, 
il faut que le chien connaisse le maximum de situations qu’il rencontrera en réel plus tard.

Les accompagnateurs :


Autre chose importante, habituer le chien  à  avoir du monde derrière lui, quand il sera appelé bien souvent le conducteur sera  accompagné par le tireur, le président de chasse,
et  aussi d’autres chasseurs, même  s’il arrive que le conducteur se  retrouve seul, le chien lui ne doit pas être  déstabilisé s’il y a des suiveurs. 
D’autant que le jour du brevet le chien et son conducteur seront suivis par trois juges et parfois aussi  quelques organisateurs.

Conduire le chien

Pour conduire le chien  nous avons besoin d'une longe  et d'une botte
lorsque le chien est bébé  pas nécessaire de lui mettre un très longue longe  5 m suffiront, la longe de travail du chien adulte fera  10 à 12 m. 
La botte est un collier spécial que l'on met au chien de sang, ce collier large est confortable , le chien  peut "s'appuyer" dessus sans se faire mal au cou , il est muni d'un émerillon tournant empêchant la longe de vriller

l'equipement du chien en savoir plus 

Les semelles traceuses  en savoir plus

Réglement des épreuves multiraces de recherche au sang en savoir plus
avatar
Laure
Admin

Messages : 141
Date d'inscription : 15/04/2017
Age : 65
Localisation : Rambouillet

http://chiens-de-sang.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum